LGV NON MERCI

LGV NON MERCI(.fr) n’est pas le nom d’un collectif, mais celui d’un site internet qui émerge du mouvement de lutte contre le Grand Projet ferroviaire du Sud Ouest (GPSO, ou projet les lignes à grande vitesse Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse).

Ce mouvement de lutte est bouilonnant : depuis la relance du projet par Jean Castex au moment des régionales en 2021 des collectifs nouvellement formés ou actifs sur d’autres luttes ont rejoint les collectifs historiques se mobilisant parfois depuis 30 ans contre ce projet, soit depuis ses débuts. C’est le cas du CADE au Pays-Basque qui a stoppé le projet net à ses portes juste avant l’enquête publique de 2016 : le projet était alors prévu sur la totalité du tracé Bordeaux-Espagne. Il s’arrête finalement à Dax, son tronçon Dax-Espagne repoussé à plus tard, tant la mobilisation de cette fédération de 60 associations du Pays-Basque et du sud des Landes fut massive et créative (en témoigne les quelques 5 sondages réalisés sur les 80 prévus à l’époque).

Fort des expériences et de la diversité des collectifs mobilisés, le mouvement de lutte s’éveille. En 2023 - année des premiers travaux préparatoires au niveau des aménagements ferroviaires au Sud de Bordeaux - le site LGV NON MERCI est lancé : il témoigne d’une volonté des collectifs de faire corps, malgré la difficulté de l’éloignement les un.e.s des autres sur un territoire couvrant toute la Nouvelle-Aquitaine et débouchant jusqu’en Occitanie.

Au-delà de son périmètre colossal - qui en fait le plus gros projet de France en terme d’emprise (surface artificialisée) - ce projet a une ampleur nationale voire européenne de part le système dont il émerge : il est directement issu de la fuite en avant néolibérale que constitue la métropolisation. Le projet consiste en effet à connecter les grandes métropoles (européennes) entre elles, avec tout ce que cela recouvre en terme de depossession et d’aliénation des populations prises dans une course à la vitesse symptomatique.

> Site “ressource”

Ce site a ainsi pour but de partager les ressources et les informations concernant le projet du GPSO et les activités des différents collectifs. Il est autant à destination du grand public qui souhaite comprendre par exemple "comment on peut être écolo et contre le train" (sic), qu’à destination des militants souhaitant rencontrer les collectifs ou suivre les avancées du projet pour se mobiliser.

> Fil info

Ce site s’accompagne enfin d’un fil info hebdomadaire Telegram permettant de suivre tout à la fois les avancées du projet, les actes de ses promoteurs, l’analyse des actualitées liées au projet, et bien sûr la mobilisation (appels à rassemblements, relai des actions coup de poing, temps forts de la lutte et points de rencontre). Ce fil est accessible depuis un navigateur (sans application mobile) sur le lien : https://t.me/LGVNONMERCI

P.S. : L’ensemble des collectifs, constituant un réseau dense et diversifié d’opposants, est présenté sur une page du site dédiée à la mobilisation. Vous pouvez directement rejoindre le mouvement de lutte en rentrant en contact avec ces derniers ou en contactant les admins du site via la page contact.

Écologies Aménagement du territoire - Gentrification

Zone d’Activité Dominicale contre la LGV

Ce dimanche 10 mars à 10h sur la commune de Cadaujac, à tout juste 14 km de Bordeaux, un rendez-vous militant et festif a été donné aux collectifs en lutte contre le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO). Depuis ce lieu symbolique, un quartier résidentiel qui longe la voie ferrée de l’actuelle ligne Bordeaux / Toulouse et dont certaines maisons ont déjà été détruites les dernières semaines, c’est un message d’espoir qui est donné par les collectifs membres de LGV NON MERCI : LA LGV, c’est PAS FAIT !

Écologies

Une dizaine d’opérations anti-LGV dans le Sud-Ouest en réponse l’appel des Soulèvements de la Terre

Dans le cadre de l’appel à actions contre Lafarge, le béton et son monde du 9 au 12 décembre 2023, une dizaine de mobilisations se font échos en Nouvelle-Aquitaine pour clamer d’un seul bloc un non catégorique à la grande vitesse, depuis les carrières et les centrales à béton qui serviraient à approvisionner le plus grand chantier du territoire, celui du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), qui prévoit la construction des Lignes à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse/Dax. Les collectifs solidaires partagent ce weekend une carte interactive pour visibiliser leurs actions conjointes.

Écologies

La symbiose des grands projets avec la métropolisation : un métabolisme dont nous serons le cancer

Second article d’un binôme dédié à l’analyse des conséquences (1er article) et des rapports (2e article) entre métropolisation et grands projets. Il s’agit en quelque sorte de mettre à jour les fondements de ces concepts pour comprendre ce qui les fait tenir encore à une époque qui en dévoile l’anachronisme, étant posé le constat d’insoutenabilité des logiques de développement (« durable »). Se dessine alors en filigrane ce à quoi il faut s’atteler pour les faire tomber.

| 1 | 2 |