À lire ailleurs Écologies Genre - Féminismes Queer - Luttes Lgbt+

[LES DIGITALES – saison estivale] du 24 au 27 août 2023 !


Cet été, tandis que la sécheresse sévit partout, que le pays croule sous le soleil de plomb et les coups de matraque, on te donne rendez-vous à la Baudrière pour la défendre et maintenir l’espoir ! Les Digitales reviennent et c’est bien un vent de fraicheur qui va tout balayer pour cette troisième édition qui se tiendra du 24 au 27 août 2023 ! Le convoi de l’eau, organisé par la Confédération Paysanne et Bassines Non Merci, qui part de Sainte-Soline pour arriver le 26 août à Paris, sera de la partie !

Cet été, tandis que la sécheresse sévit partout, que le pays croule sous le soleil de plomb et les coups de matraque, on te donne rendez-vous à la Baudrière pour la défendre et maintenir l’espoir ! Les Digitales reviennent et c’est bien un vent de fraicheur qui va tout balayer pour cette troisième édition qui se tiendra du 24 au 27 août 2023 ! Le convoi de l’eau, organisé par la Confédération Paysanne et Bassines Non Merci, qui part de Sainte-Soline pour arriver le 26 août à Paris, sera de la partie !

Les Digitales c’est un festival d’écologies vénéneuses, radicales et surtout anarchistes dont on fête aujourd’hui la troisième édition. Le temps d’un week-end politique, festif et autogéré, des copaines, des collectifs et des luttes de pleins d’horizons différents se rencontrent à la Baudrière, à Montreuil. Les deux premières éditions nous ont permis de nouer des liens précieux et de faire émerger de nouvelles possibilités. Elles ont par exemple contribué à faire éclore, dans nos milieux militants, les questions d’écologies queer et d’organiser la riposte contre les écologies fascistes.

C’est dans un contexte particulier que se dérouleront ces Digitales estivales : la Baudrière est expulsable à partir du 21 août. La Baudrière, c’est un squat anarcha-féministe trans-pd-gouine-intersexe (TPGI) qui a ouvert en novembre 2021. Depuis presque 2 ans, ce lieu a été un refuge pour des meufs et TPGI mais aussi un lieu d’organisation politique qui a accueilli des dizaines de cantines, soirées, ateliers, rencontres, moments de solidarité.... La Baudrière, comme lieu d’expérimentation collective, nous a permis de forger des alliances fortes et de nous autonomiser, contre les modes d’habitation gentrifiés de la métropole et contre la société patriarcale et raciste qui nous opprime. La Baudrière est une zone à défendre !

Dans un contexte de passage en force de lois fascisantes, de criminalisation des luttes écolos et d’attaques répétées des lieux queers, nous ne pouvons nous permettre de perdre un tel lieu. Ce à quoi nous nous opposons et faisons face n’est pas nouveau : les quartiers populaires ont dû se soulever, souvent seuls, contre les meurtres policiers, le racisme et le mépris souverain. C’est donc avec cet héritage que nous tâchons aussi d’habiter cet espace et de ne pas oublier des luttes qui nous précèdent et qui sont toujours brûlantes de colère.

Ces rencontres se feront dans un moment où l’on peut être expulsé.es à tout moment. Pour cela nous avons pris des dispositions anti-répression : en informant sur les risques possibles de participer à cet évènement, sur l’hébergement et sur l’occupation sur place. Pour suivre le détail de toutes ces infos : rendez-vous sur Instagram : @les.digitales et le blog : labaudriere.noblogs.org

Chaque soutien compte pour continuer à faire vivre ce lieu et le défendre. Que tu y sois déjà venu.e ou non, ta présence est essentielle ! Chaque terrain que l’on arrache aux mains du capitalisme pour en faire un lieu de solidarité et de vie est une victoire ! En étant présent.es en masse sur cette période d’expulsabilité, on fait mentir la répression qui veut nous voir courber l’échine. Cette édition fera la part belle au soin communautaire : du trauma à la réduction des risques, en passant par les luttes du travail du sexe, internationalistes, contre l’islamophobie, l’oppression des adultes... mais aussi par l’aide mutuelle et l’autodéfense comme réponses collectives à tout ça.

À partir du 20 août et au-delà des Digitales, l’occupation persistera pour la défense !

Au programme donc : des discussions, cantines, projections, écoutes de podcasts, auto-formations, soirées, actions, techno manif à vélo, ateliers sportifs et artistiques, spectacles, partages d’expériences et de savoirs militants... Bref un moment de luttes et de rencontres à ne pas louper :)

Rendez-vous à La Baudrière, 65bis rue Voltaire, Montreuil !

Pour plus d’infos (proposer un atelier, dormir...) : lesdigitales@riseup.net

BLOG : labaudriere.noblogs.org

INSTAGRAM : @les.digitales

Voir en ligne : Blog de la Baudrière

À lire aussi